• Pour ceux qui ont aimé les scènes crées par les grapheurs dans un immeuble désaffecté,

    voici un lien vers un reportage télé qui a été tourné en octobre, vous y verrez mieux certaines des pièces où j'ai pris mes photos.

     

     
    Home2 à Charleville-Mézières

     

    Bonne fin de weekend.


    9 commentaires
  •  

    Suite de l'exposition qui a eu lieu en octobre 2015 dans un immeuble désaffecté de Charleville-Mézières.

    Nous montons au premier étage, même dans la cage d'escalier il y a des œuvres éphémères.

     

     

    Je regrette de ne pouvoir publier qu'une partie de mes photos, toutes celles que j'ai prises "en hauteur" se positionnent dans le mauvais sens sur le blog.

    De ce fait vous ne verrez qu'une seule vue par pièce, ce qui fait perdre beaucoup à l'oeuvre globale.

     

    Dans cette pièce il y avait un montage intéressant avec un vrai lecteur de K7 qui diffusait de la musique.

    Les visiteurs pouvaient insérer une K7 choisie dans le tas mis à disposition (le tas faisant lui même partie d'un tableau).

     

    Pas douée pour prendre les photos, plus les gens qui circulaient, plus l’exiguïté des pièces : j'ai raté celle-ci. Le personnage de droite tient aussi un téléphone dans sa main et fait un selfie.

    Sur le mur opposé il y avait des personnages en pleine forêt qui utilisaient des ordinateurs. C'est le tableau que j'ai trouvé le plus chargé en symboles.

     

     

     

    J'ai moins apprécié les tableaux suivants mais ceux là au moins sont dans le bon sens pour le blog.

     

     

     

     

     

    Ci-dessous le tableau pourrait s'intituler "la maison de l'ours chasseur".

    Aux murs étaient accrochés plusieurs trophées humains et l'ours regardait une télévision où passait une publicité pour un burger farci avec des doigts (si mes souvenirs sont bons).

     

     

    La pièce des pandas était aussi très belle avec ses décors en bambou et les animaux très bien dessinés.

     

     

     

    Deux styles de vie en appartement, avec un côté monotone unicolore et un côté vivant coloré.

     

     

    En voici une qui a réussi à se positionner dans le bon sens, la baignoire restée en place est intégrée au tableau.

     

    Tableaux éphémères 3

     

     

    Voilà pour ces tableaux éphémères réalisés dans un immeuble qui doit être prochainement détruit.

    Jusqu'à la semaine dernière je voyais encore le bâtiment facilement repérable avec le hibou dessiné sur le pignon.

    Je vous souhaite une bonne semaine.

     


    7 commentaires
  •  

    Après les tableaux réalisés sur les pignons des immeubles, voici une toute petite partie des peintures faites dans les appartements désaffectés.

    Moi aussi je trouve dommage de détruire toutes ces créations. Pour ceux qui n'ont pas suivi, voir l'article précédent.

     

    tableaux éphémères 2

     

    Pour cette première série, j'ai sélectionné les œuvres comportant des personnages, comme ce cosmonaute relié à un tuyau bien réel qui pendait le long d'un mur.

     

    En général nous étions 3 ou 4 personnes à circuler ensemble, ajouté à cela la petite taille des pièces donc peu de recul, je n'ai pas pu prendre autant de photos que je le souhaitais.

     

     

    tableaux éphémères 2

     

    Celui-ci est mon préféré, d'une part pour le joli visage de poupée mais aussi pour ces "gouttes" multicolores qui semblaient tomber du plafond. C'est dommage, les photos ne restituent pas les reliefs.

     

     

    tableaux éphémères 2

    Ce "trois en un" a retenu aussi mon attention.

    Dans une autre salle un visage de femme était tellement réaliste que j'ai du le toucher et l'observer de près pour m'assurer que c'était une peinture. Il était tellement bien fait qu'on aurait dit une photographie.

     

     

    tableaux éphémères 2

    Si vous observez ci-dessus vous verrez que les deux jambes sortent du mur et les chaussures sont réelles.

     

     

    tableaux éphémères 2

     

    Un dernier visage pour clore cette première série, encore un style différent.

    A suivre ...

     

     


    4 commentaires
  •  

    Après plusieurs balades dans le Doubs puis en Alsace, nous voici de retour dans mes Ardennes natales.

    Je vous propose de découvrir une expo de "street art" qui s'est tenue à Charleville en octobre dernier.

     

    Tableaux éphémères

     

    Certains immeubles HLM jugés vétustes ont été vidés peu à peu pour être démolis début 2016.

    Comme cela avait été fait auparavant en Lorraine, des artistes ont eu l'autorisation de laisser libre cours à leurs fantaisies avant la destruction.

     

    Tableaux éphémères

     

    Extrait d'un article paru sur le net :

    Trente street artistes ont été invités à donner un nouveau visage aux immeubles voués à la destruction. Ils ont pris possession des appartements et halls d’entrée pour réaliser des peintures, graffitis, trompe-l’œil, installations, et autres sculptures. Le résultat final est à découvrir tout le mois d'octobre.

     

     

     

    Tableaux éphémères

     Une photo rebelle que je ne parviens pas à publier dans le bon sens.

     

    Tableaux éphémères

     

    Ce bâtiment avec le hibou je l'aperçois le matin quand je vais au bureau,

    c'est lui qui a abrité l'expo temporaire.

     

     

    Tableaux éphémères

     

     

    L'opération a eu du succès, nous avons patienté un peu plus de 10 minutes avant d'entrer dans l'immeuble,

    ceci pour éviter les "embouteillages" dans les appartements et apprécier au mieux les peintures. 

     

    Tableaux éphémères

     

     

    La vue ci-dessous n'est pas de moi, elle a été prise quand les artistes étaient encore à l'ouvrage.

     

    Tableaux éphémères

     

     

    Je vous montrerai les photos prises à l'intérieur dans un autre article.

    Bonne fin de semaine.

     


    11 commentaires
  •  

    En cette période de soldes, je souhaite faire une "piqûre de rappel"

     

    Aimons les vivants

     

    Pensez à eux lorsque vous achetez un manteau bordé de fourrure,

    svp vérifiez que c'est du synthétique !


    5 commentaires