• Je serai très peu à la maison les jours qui viennent, il faudra encore attendre pour les photos d'Australie.

    Diverses balades prévues en début de semaine (si le soleil voulait bien rester ce serait mieux) puis festival du cabaret vert qui aura lieu du jeudi 21 au dimanche 24 (là il faudrait vraiment que les averses quotidiennes arrêtent !!).

     

    pause découvertes

     

    Ceux qui me suivent depuis plusieurs années ont déjà lu mes articles au sujet de cet éco-festival qui a lieu à Charleville-Mézières, j'en publie régulièrement. Pour cette 10ème édition 38 concerts sont programmés dont une douzaine m’intéressent vraiment, démarrage en force jeudi soir avec Mathieu Chedid.

    Je vous souhaite de passer une bonne semaine.


    5 commentaires
  •  

    Pas de temps mort depuis le début de mes congés ! 

    J'ai terminé la rénovation de l'entrée et du couloir. Finalement je trouve le gris un peu trop sombre, surtout les jours où il n'y a pas de soleil, mais c'est trop tard pour changer. Il faut que j'achète un ou deux petits cadres pour égayer le mur nu.

     

    pas de temps mort ...

    pas de temps mort ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lundi j'ai passé la journée avec des cousins qui habitent en région parisienne et qui viennent quelques jours dans les Ardennes une fois par an.

    Mardi nous avons pris le TGV avec ma fille, arrivées gare de l'est à 9 heures, direction le musée d'Orsay. Pas de bol la station de métro est fermée pour travaux.

     

    pas de temps mort ...

     

    Heureusement que j'avais acheté et imprimé à la maison mon billet d'entrée, la file d'attente est aussi longue qu'au Louvre !

    Nous avons flâné sous la belle verrière, admiré surtout les tableaux des impressionnistes et découvert d'autres peintres ou sculpteurs jusqu'à 15 heures. Mais nous n'avons pas eu le temps de tout voir, ce sera pour une autre fois.

      

    pas de temps mort ...

     

    Parenthèse : le "café de l'ours" situé au fond du rez-de-chaussée (près de l'ours polaire de François Pompon) propose une formule intéressante pour 9,90 € comprenant un sandwich avec du pain correct, un gros muffin et une boisson. On mange sur des comptoirs, perché sur de grands tabourets.  

     

    pas de temps mort ...

     

    Ensuite petite marche le long de la Seine puis métro pour rejoindre la fontaine St Michel où nous avions RDV avec ma nièce.

    Nous avons flâné dans les ruelles anciennes du quartier latin, ambiance tout à fait différente de la rive droite où nous allons plus souvent.

     

    pas de temps mort ...

     

    Nous avons côtoyés l'église St Séverin,  les vestiges des thermes romains, l'hôtel de Cluny, la Sorbonne. Et fait une pause dans une crêperie.

     

    pas de temps mort ...

     

    Les filles ont farfouillé avec joie dans une librairie anglaise située en face de Notre Dame. Fans toutes les deux de cette langue, elles regardent des films ou séries en VO et sans sous-titrage.

    Elle est dans un immeuble ancien avec vieilles poutres apparentes, recoins étroits, espaces détente et lecture à l'étage. Le personnel s'exprime en anglais, et doit réguler les entrées pour éviter la surpopulation dans les rayons. Donc on a du attendre 10 minutes pour entrer ...

     

     photo trouvée sur le net, il y avait trop de monde devant quand on y était.

    pas de temps mort ...

     

    Puis nous avons franchi le pont pour rejoindre l'île de la cité, passer devant Notre Dame et chercher la station de métro "marché aux fleurs". Malheureusement nous n'avons pas pu parcourir les allées des fleuristes car l'heure de notre train (18h30) est vite arrivée, trop vite comme toujours mais les pieds apprécient de pouvoir se reposer !

    Mercredi retour à la réalité. Je me suis lancée dans un grand nettoyage des trois chambres (moquette) car la minette de ma fille se grattait beaucoup depuis quelques jours et j'ai trouvé une puce dans ses poils ... Probablement un cadeau de Capucin bien que lui soit protégé (collier + pipette) mais il est le seul à aller dehors.

    Et ce jeudi je vais voir ma grand mère et chercher de la déco pour le couloir.

    Avec tout ça je suis bien occupée malgré le ciel chargé qui assombri nos journées. Je vous souhaite une bonne fin de semaine. A bientôt sur vos blogs.

     


    6 commentaires
  •  

    Rockhampton 

    Il y a tellement longtemps que j'ai mis des photos d'Australie que je ne me souvenais plus où on était arrêté ! Je suis donc repartie en arrière sur mon blog ... c'est presque des fouilles archéologiques, rien depuis février, article sur la ville de Rockhampton.

    Depuis j'ai survécu à la "période fiscale", lu quelques bouquins (chouette j'arrive de nouveau à me concentrer) et fait quelques visites intéressantes que j'ai partagées avec vous. En congés depuis mardi soir je vais revenir un peu plus sur les blogs.

    En ce moment je rénove les 9,5 mètres de mon couloir, avec 9 portes et 2 placards y'a du découpage à faire. Mon fils de passage quelques jours la semaine dernière a peint plafond et plinthes, et m'a aidé à détapisser. Il me reste à poser les 8 rouleaux que je suis allée acheter hier.

    Bonne journée, bonne soirée et à bientôt. 

     

    on était arrêté à ....

    une boite aux lettres dans l'état du Queensland.

     

     


    6 commentaires
  • Vous vous souvenez d'une chanson des Parisiennes en 1964 qui avait inspiré un slogan publicitaire pour une boisson "il fait trop chaud pour travailler" ? Et bien c'est exactement ça depuis jeudi ... dès que le thermomètre dépasse 24° je suis mal.

    Alors je fonctionne au ralenti, la lecture devenant ma principale activité. J'ai commencé "la tempête", un roman de science-fiction publié en 1982 par René Barjavel. J'avais découvert cet auteur au lycée avec "la nuit des temps", des scientifiques découvraient les vestiges d'une civilisation disparue sous la calotte glaciaire de l’Antarctique.

     

    La tempête

     

    Je l'avais assez apprécié au point de lire plusieurs de ses romans, "la tempête" est le 7 ème.

    D'après le résumé, les sujets favoris de Barjavel sont présents : la folie des humains conduit à une destruction massive de notre planète et seul un couple prend une importance capitale grâce à un amour sincère.

    ps du 26/07 : j'ai maintenant lu les 3/4 de l'histoire, les destructions massives ont eu lieu, 25 villes importantes rayées de la carte mondiale. Avec tout ce qui se passe en ce moment, ça fait un peu flipper !

     

    La tempête

     

     

    "Une rose au paradis" est l'un de ceux que j'ai lu plusieurs fois.

    Une exception pour le thème principal dans "les chemins de Katmandou" qui ne m'avait pas autant plut que les autres, ce n'était pas de la science-fiction.

    A part la lecture je suis occupée à préparer une séance "découverte de l'Australie" pour la maison de retraite où est ma grand-mère. Mardi je dois confier une clé usb à l'animateur avec des photos où j'incruste des info (noms des animaux, des lieux etc).

    Entre deux j'essayerai de passer vous voir. Bonne semaine à tous. 

     


    10 commentaires
  • Je me décide enfin à vous présenter la suite de la journée "découverte" offerte en juin dernier à l'ensemble du personnel de cabinet comptable où je travaille.

    Après avoir quitté la centrale de Chooz, et parcouru environ 35 km, nous avons pris un repas à la cafétéria de l'abbaye de Maredsous. Ensuite nous avons bénéficié d'une visite guidée pour l'église, une partie du cloître et les extérieurs. Quelques moines vivent toujours dans les locaux qui sont donc privés.

    J'ai copié quelques explications trouvées sur le net, comme les photos. 

     

     ?

     

    Dès 1871-1872, un jeune Belge, Hildebrand de Hemptinne, moine à l’abbaye de Beuron (Allemagne), convainc ses supérieurs d’ouvrir une maison bénédictine dans son pays natal. Maredsous est fondée le 15 octobre 1872. Le prieuré devient abbaye en 1878.

    Le style architectural choisi est le gothique primaire (2eme moitié du XIIe siècle, début du XIlle) aux baies à triple lancette, d’un aspect assez sévère. La pierre grise locale est utilisée comme pour de nombreux bâtiments de cette région, la construction se termine vers 1890.

      ?

     

    La bibliothèque de l’Abbaye de Maredsous est une institution semi-privée à caractère scientifique. Conçue comme bibliothèque de la communauté monastique, elle ouvre volontiers ses portes à ceux qui en font la demande : étudiants, professeurs, chercheurs.

    La bibliothèque possède un fonds d’environ 400 000 volumes parmi lesquels quelques manuscrits et incunables, des livres rares et précieux, de nombreux périodiques. Elle abrite en outre un cabinet d’estampes, un cabinet de numismatique et des dépôts d’archives.

    .

      ?

     .

    L'intérieur de l'église qui s’offre aux yeux du visiteur d’aujourd’hui n’est plus tel que voulu et réalisé par l’architecte et les décorateurs. Il y manque la couleur car l’art néo-gothique était, dans toutes ses expressions, essentiellement polychrome.

    En berceau brisé, la voûte de la nef principale, des deux bras du transept et du chœur est en bois et elle imite un ciel d’un bleu-nuit profond tout piqueté d’étoiles d’or. 

     ?

     

     

    Dommage, sur les photos ont ne voit pas le "ciel de nuit".

    Les peintures d'origine sur les murs se sont rapidement dégradées, il était trop coûteux de les restaurer, la communauté a donc décidé de tout décaper.

    La dame qui nous a accompagné pendant la visite n'était pas aimable mais elle nous a appris plein de choses, malheureusement je n'ai pas bien retenu la leçon ! Certains de mes collègues étaient mécontents parce qu'à plusieurs reprises elle nous a bien fait comprendre que les Français ne connaissent pas grand chose de la religion catholique à cause de l'école laïque...  

     

     ?

     

    Comme c'est souvent le cas, les moines exploitent aussi une petite ferme et des jardins afin de subvenir à une partie de leurs besoins.

    Ils avaient ouvert dès 1890 une école de formation pour les enfants pauvres. Étaient enseignés les métiers liés aux arts religieux : ébénisterie, peinture, orfèvrerie entre autres. Seule subsiste la section poterie et céramique.

     

    visite d'une abbaye

     

    Passons maintenant aux autres points forts du site de l'abbaye de Maredsous :

    commercialisation de bière et fromage, et accessoirement de pain. On peut consommer sur place, à la cafétéria, ou simplement passer par la boutique pour emporter.

    Ces activités sont installées dans les bâtiments réservés à l'accueil, tout en bas à gauche sur la vue aérienne ci-dessus.

     

     ?

     

    La bière n'est pas fabriquée au monastère mais dans une brasserie indépendante, sous contrôle des moines. Il existe trois types :

     

    • Maredsous Blonde est une bière blonde et légère titrant 6 % d'alcool. Encore aujourd'hui, elle est consommée par les moines pendant le repas de midi.
    • Maredsous Brune est une bière de couleur bordeaux foncé qui était à l'origine brassée exclusivement pour Noël. Elle titre 8 % d'alcool.
    • Maredsous Triple est une bière blonde ambrée titrant 10 % d'alcool.

     

      ?

     

    Le Maredsous est un fromage à pâte mi-dure à croûte orangée produit à l'Abbaye de Maredsous, en Belgique, depuis le début des années 1950. Il est affiné dans les caves de l'abbaye dont la température régulière de 12 °C et le degré d’humidité de 95 % favorisent le développement de la flore responsable de la transformation du caillé en fromage d'abbaye.

    Chaque fromage est lavé à la main, en commençant par les plus anciens. En effet, l'eau se charge de la flore que l'on trouve dans les caves de l'Abbaye de Maredsous ainsi que sur les plus anciens fromages, et est ensuite utilisée pour laver les plus jeunes fromages.

    Cette production artisanale est principalement vendue à la boutique du monastère. Il existe une version "industrielle" qui est commercialisé en grandes surfaces.

     

     ?

     

    Je termine en vous signalant que entre 400.000 et 500.000 visiteurs viennent chaque année à l'abbaye de Maredsous. Le collège St Benoit accueille toujours des élèves (filles et garçons) en internat ou externat.

    Au cours du grand week-end je passerai vous voir. En attendant je vous souhaite une bonne fin de semaine.


    10 commentaires