• Bienvenue sur mon blog

     Lien vers le site dans ma colonne de gauche ou copiez cette adresse :  http://www.clicanimaux.com/

     

    ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

      

    deux minutes pour vous connecter sur le site et faire quelques clics,

    zéro euros pour vous mais des repas financés pour les animaux.  

  •  

    Suite de l'exposition qui a eu lieu en octobre 2015 dans un immeuble désaffecté de Charleville-Mézières.

    Nous montons au premier étage, même dans la cage d'escalier il y a des œuvres éphémères.

     

     

    Je regrette de ne pouvoir publier qu'une partie de mes photos, toutes celles que j'ai prises "en hauteur" se positionnent dans le mauvais sens sur le blog.

    De ce fait vous ne verrez qu'une seule vue par pièce, ce qui fait perdre beaucoup à l'oeuvre globale.

     

    Dans cette pièce il y avait un montage intéressant avec un vrai lecteur de K7 qui diffusait de la musique.

    Les visiteurs pouvaient insérer une K7 choisie dans le tas mis à disposition (le tas faisant lui même partie d'un tableau).

     

    Pas douée pour prendre les photos, plus les gens qui circulaient, plus l’exiguïté des pièces : j'ai raté celle-ci. Le personnage de droite tient aussi un téléphone dans sa main et fait un selfie.

    Sur le mur opposé il y avait des personnages en pleine forêt qui utilisaient des ordinateurs. C'est le tableau que j'ai trouvé le plus chargé en symboles.

     

     

     

    J'ai moins apprécié les tableaux suivants mais ceux là au moins sont dans le bon sens pour le blog.

     

     

     

     

     

    Ci-dessous le tableau pourrait s'intituler "la maison de l'ours chasseur".

    Aux murs étaient accrochés plusieurs trophées humains et l'ours regardait une télévision où passait une publicité pour un burger farci avec des doigts (si mes souvenirs sont bons).

     

     

    La pièce des pandas était aussi très belle avec ses décors en bambou et les animaux très bien dessinés.

     

     

     

    Deux styles de vie en appartement, avec un côté monotone unicolore et un côté vivant coloré.

     

     

    En voici une qui a réussi à se positionner dans le bon sens, la baignoire restée en place est intégrée au tableau.

     

    Tableaux éphémères 3

     

     

    Voilà pour ces tableaux éphémères réalisés dans un immeuble qui doit être prochainement détruit.

    Jusqu'à la semaine dernière je voyais encore le bâtiment facilement repérable avec le hibou dessiné sur le pignon.

    Je vous souhaite une bonne semaine.

     


    8 commentaires
  •  

    Après les tableaux réalisés sur les pignons des immeubles, voici une toute petite partie des peintures faites dans les appartements désaffectés.

    Moi aussi je trouve dommage de détruire toutes ces créations. Pour ceux qui n'ont pas suivi, voir l'article précédent.

     

    tableaux éphémères 2

     

    Pour cette première série, j'ai sélectionné les œuvres comportant des personnages, comme ce cosmonaute relié à un tuyau bien réel qui pendait le long d'un mur.

     

    En général nous étions 3 ou 4 personnes à circuler ensemble, ajouté à cela la petite taille des pièces donc peu de recul, je n'ai pas pu prendre autant de photos que je le souhaitais.

     

     

    tableaux éphémères 2

     

    Celui-ci est mon préféré, d'une part pour le joli visage de poupée mais aussi pour ces "gouttes" multicolores qui semblaient tomber du plafond. C'est dommage, les photos ne restituent pas les reliefs.

     

     

    tableaux éphémères 2

    Ce "trois en un" a retenu aussi mon attention.

    Dans une autre salle un visage de femme était tellement réaliste que j'ai du le toucher et l'observer de près pour m'assurer que c'était une peinture. Il était tellement bien fait qu'on aurait dit une photographie.

     

     

    tableaux éphémères 2

    Si vous observez ci-dessus vous verrez que les deux jambes sortent du mur et les chaussures sont réelles.

     

     

    tableaux éphémères 2

     

    Un dernier visage pour clore cette première série, encore un style différent.

    A suivre ...

     

     


    4 commentaires
  •  

    Samedi soirée ciné avec ma fille, nous sommes allées voir le film "Demain".

    J'en avais un peu entendu parler à la télé et mes fibres écolo avaient retenu l'info : un documentaire qui montre des solutions pour améliorer le futur, surtout celui de nos petits-enfants.  

     

    Demain

     

     

    Pour raconter cette histoire, l'équipe se rend dans 10 pays : la France et l'île de la Réunion, le Danemark, la Finlande, la Belgique, l'Inde, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, la Suisse, la Suède et l'Islande...


    Demain
    Demain Bande-annonce VF

     

    Alors que l’humanité est menacée par l’effondrement des écosystèmes, Cyril, Mélanie, Alexandre, Laurent, Raphäel et Antoine, tous trentenaires, partent explorer le monde en quête de solutions. A partir des expériences les plus abouties dans tous les domaines (agriculture, énergie, habitat, économie, éducation, démocratie...), ils vont tenter de reconstituer le puzzle qui permettra de construire une autre histoire de l’avenir. 

     

     

    Des musiques et chansons sympas ajoutent un certain charme au documentaire, et m'ont permis de découvrir Fredrika Sthal et sa jolie voix.

    Je ne regrette pas d'y être allée : instructif dans plusieurs domaines, plutôt positif si les choses évoluent dans le bon sens. Par contre je suis ressortie de la salle de ciné encore plus dégoûtée par les multinationales et le milieu financier.

    Si vous avez envie de voir ce film ne tardez pas, à Charleville par exemple il n'y a plus qu'une séance par jour.  

     

     


    1 commentaire
  •  

    Voici les dernières photos prises lors de notre balade dans Ornans.

    Après avoir traversé la Loue, nous sommes passées devant le couvent de la visitation dont la construction a débuté au 17e siècle et s'est poursuivie pendant plus de 200 ans. 

     

    Visite d'Ornans, fin

    ..

     

    Visite d'Ornans, fin

     

    Visite d'Ornans, fin

     

    Antoine Perrenot de Granvelle né à Besançon en 1517 fut évêque dès l'âge de 23 ans puis cardinal mais aussi diplomate, conseiller d'état de l'empereur Charles Quint.

    Il est mort en 1586 et repose dans le caveau familial à Besançon.

     

    Visite d'Ornans, fin

     

     

    Le couvent a été fermé en 1979, maintenant ces bâtiments appartiennent à la commune.

    Encore un endroit à visiter si l'on retourne un jour à Ornans. Cette bourgade mérite vraiment qu'on s'y attarde une journée complète pour avoir le temps de découvrir les musées.

     

    Visite d'Ornans, fin

     

    Ensuite nous avons rejoint la place où nous avions commencé notre marche 2h1/2 plut tôt. Quelques beaux hôtels particuliers mais c'est surtout une rue commerçante donc moins intéressante.

     

    J'ai trouvé cette photo sur le net, on voit l'arrière de l'ancien couvent. 

    Visite d'Ornans, fin

     

    Ce weekend de mi-décembre ayant été chargé (indices : fleischnecke, flamkuche, baeckehoff et bredeles étaient au menu) je n'ai pas eu le temps de passer vous voir mais je vous souhaite une bonne semaine.


    4 commentaires
  •  

     

    Poursuite de la découverte des bords de la Loue dans Ornans.

     

    A certains endroits il reste des vestiges des installations qui utilisaient l'eau comme force motrice. 

     

    au fil de la Loue, fin

     

     

    Le bourg compte un peu plus de 4000 habitants, nous avons flâné pendant deux heures dans les rues.

     

    Au loin le pont Nahin vers lequel nous nous dirigeons, heureusement nous étions du côté ombragé.

     

    au fil de la Loue, fin

    .

     

    Vue sur la Loue depuis le pont, on aperçoit le clocher de l'église St Laurent.

     

    au fil de la Loue, fin

    .

    Le pont Nahin est le plus ancien à Ornans puisqu'il a été construit en 1607.

     

    au fil de la Loue, fin

    .

    Le peintre Gustave Courbet natif d'Ornans a immortalisé ce pont vers 1837 alors qu'il était encore au lycée.

    Le tableau est visible au musée Courbet, que nous n'avons pas visité faute de temps. 

     

    au fil de la Loue, fin

     

    A partir de là nous sommes reparties vers le centre ville, mais la Loue n'était plus visible de la rue. Encore une série de photos et ce sera terminé pour la visite d'Ornans.

    Je vous souhaite un bon dimanche, une bonne semaine.

     


    6 commentaires