•  

    Toujours au palais Granvelle à Besançon.

    dans la tour

     

    Une photo trouvée sur le net pour vous montrer où le prochain article vous emmènera : tout là haut, dans cette tour qui ressemble à un clocher, où est installé un pendule géant ...

    Weekend de la Pentecôte chargé, mes enfants étaient à la maison avec des copains, fête de la bière à Charleville-Mézières : pas eu le temps de bloguer.

    dans la tour

     

    Plusieurs artisans brasseurs sont installés dans les Ardennes depuis plus de 10 ans. Ajoutés à nos voisins belges, cela faisait un nombre important de stands de dégustation ... où je ne me suis pas arrêtée puisque je n'aime pas la bière !

    Mais j'y suis allée le dimanche car il y avait un concert "rock celte" sympa donné par un groupe ardennais. 

    A bientôt.

     


    9 commentaires
  • Bonjour,

    une parenthèse dans les articles sur Besançon pour vous parler du livre que je vais bientôt terminer.

    L'histoire se déroule en grande partie dans le nord des Ardennes, dans la vallée de la Meuse plus précisément.

     

    LECTURE

     

     

    La romancière Françoise Bourdon est née dans les Ardennes en 1953. Après avoir enseigné l'économie pendant 17 ans elle s'est consacrée au journalisme et à l'écriture. Son deuxième roman "La forge au loup" a été publié en 2001. 

    extrait du net :

    Les Ardennes à la fin du XIXe siècle. Hermine a juste vingt ans lorsqu'elle épouse Séverin et part vivre à la propriété familiale où règne en maîtresse absolue la redoutable madame Lecoeur. La jeune femme se passionne rapidement pour la Forge au Loup, la prospère fabrique de boulonnerie que dirige sa belle-mère.

    A la mort de celle-ci, Hermine reprend seule les commandes de l'usine. Elle doit alors affronter avec courage et détermination les tourments d'un destin marqué par la trahison, la guerre et les amours manquées, portée par cette passion qui l'anime pour sa terre, sa maison et les siens...

    LECTURE

     

    Si vous aimez les sagas familiales et les histoires qui racontent la vie d'antan (ici les "ferreux" et leurs difficiles conditions de travail contre lesquelles "le communard" Jean-Baptiste Clément est venu se battre à Charleville) je vous conseille "la forge au loup".

    Le village où se situe la boulonnerie est imaginaire, mais d'après quelques indications (Hermine aime regarder les rochers des quatre fils Aymon) on peut le situer près de Bogny sur Meuse.

    Bonne fin de semaine à vous tous.

     


    8 commentaires
  •  

    Des journées très chargées au bureau ne me laissent que peu de temps pour la maison, et avec les beaux jours il faut entretenir les extérieurs. Je suis donc rarement sur l'ordinateur, et ce sera encore comme ça jusqu'au 25 mai.

     

    Reprenons la visite du musée de temps à Besançon, où je suis allée le 4 avril dernier,

     

     

    cette fois avec des mécanismes de toutes sortes et de toutes tailles, et aussi de diverses époques.

     

     

     

    Ce beau meuble a retenu notre attention : il sert à la fois d'horloge mais aussi de calendrier 

     

     

    avec des systèmes qui permettent d'ouvrir des petites fenêtres

    les dimanches et à certaines dates précises de l'année

     

     

     

     

    Une petite devinette : savez vous à quoi sert exactement l'appareil ci-dessous ?

    Réponse à la fin de l'article.

     

     

     

    Nous sommes maintenant dans une partie du musée avec des appareils modernes comme celui-ci qui était utilisé dans des laboratoires en France où en Grande Bretagne.

    Les mécanismes avec rouages me paraissaient compliqués mais pour les appareils électroniques, même avec les explications, ce n'est pas mieux !! Mes connaissances en physique sont assez limitées ...

     

     

    L'heure GMT (Greenwich Mean Team) ça vous dit quelque chose ? C'est en quelque sorte l'heure légale solaire au méridien de Greenwich dit "méridien 0" situé près de Londres, qui servait de base pour tous les fuseaux horaires.

    Depuis 1972 elle a été remplacée par l'heure UTC (temps universel coordonné) défini par appareils qui émettent des fréquences, fini l'observation de la lune et du soleil. 

     

     

    L'appareil de ma photo est de l'ancienne génération, actuellement ce sont des horloges atomiques qui contrôlent l'heure légale, la première des françaises étant elle aussi exposée à Besançon.

    J'avoue que je me suis sentie complètement "dépassée" dans cette partie du musée. Il n'y a plus le côté esthétique agréable à regarder, et les nombreuses explications ne sont pas à la portée du commun des mortels.

     

     

     

    J'allais oublier ! il y a bien sur une salle réservée aux célèbres horloges comtoises ! Là aussi de belles œuvres.

     

     

    Réponse pour l'appareil mystère : c'est la première horloge parlante, mise en service en 1933. Et oui elle avait cette apparence de machine infernale ! Un cylindre supporte trois bandes qui permettent de décompter heures, minutes et secondes en tournant. 

    « Au 4e top, il sera exactement… » Cette formule rythme la vie de millions de Français depuis quatre-vingts ans. Le musée du Temps de Besançon (Doubs) expose toutes les horloges parlantes qui donnent l'heure par téléphone depuis 1933. L'Observatoire de Paris qui en est propriétaire a en effet décidé de déposer ses machines à Besançon

     

    Suite dans un prochain article, sur l'architecture du musée et une installation très spéciale. Je vous souhaite un bon weekend. 


    6 commentaires
  •  

    Bon 1er mai

     

    Après de longues journées hors de chez moi (retour le soir à 19 heures au plus tôt), je n'ai même pas pu profiter d'une vraie grasse matinée ce matin. Monsieur Capucin ne sachant pas que le 1er mai est en principe un jour de repos, il a commencé son bazar dès 6 heures. Grrrrr !

    Stress la semaine = migraine le weekend, je suis sûre que certains d'entre vous savent de quoi je parle. Mais je passerai vous voir rapidement, à défaut de sortir les derniers bilans "en vrai" ça les fera sortir de mes pensées.

    Bonne journée du premier mai à vous.


    9 commentaires